C'est fête nationale !

C'est fête nationale !

Aujourd'hui, premier janvier 2017, est le premier jour de l'An 214 de l'indépendance d'Haïti. Et 213 ans révolus, ça se fête...

Haïti est la deuxième nation indépendante d'Amérique - si tant est qu'elle peut encore l'être, sinon, elle le redeviendra un jour pas forcément lointain - et cela suffit. A quoi bon resservir la sempiternelle soupe de la « Première république Noire » ? Haïti, fille et fils ainé nègre de l'Afrique - et fière de l'être - n'est pas Noire. Une nation n'a pas de couleur... sinon celle des hommes et des femmes qui se rallient à sa cause pour la faire avancer, la couleur de ceux et celles qui l'ont fait, la font et la referont. Autant dire aucune ou alors toutes les couleurs du monde.

D'ailleurs, ne nous y trompons pas. En 1804 les Pères fondateurs ont débaptisé la Saint-Domingue française pour redonner à l'île son nom arawak : Ayiti. Extrême et belle façon de nous rattacher à l'origine du monde, au commencement de l'Humanité... pas à une couleur de peau.

Ce n'est pas non plus un hasard - ni un indice de préférence cutanée - si on retrouve Haïti à la genèse de toutes les indépendances américaines, même de celle qui a précédé la sienne de vingt-sept ans : rappelez-vous, Savannah.

Mais, aujourd'hui, c'est jour de fête : Bon soup joumou mezanmi...